Vous êtes ici :   Accueil > Les principales formes d'agression chez le chien
  

Les principales formes d'agression chez le chien

 

chien-serein_200_200.jpg

La période de socialisation du chien se situe entre 2 et 3 mois

Suite aux problèmes d’agressivité de chiens classés dans les catégories dangereuses ou non, il est important de prendre conscience que l’éducation d’un chien doit être effectuée sérieusement. Sans prôner une éducation quasi-militaire, certaines règles doivent être respectées pour pouvoir vivre sereinement avec son chien.

En effet, qu’un chien soit soumis à la loi 99-5 du 6 janvier 1999 (loi sur les chiens dangereux) ou qu’il appartienne à toute autre race, il peut présenter une agressivité plus ou moins dangereuse. Un chien devient agressif dès qu’il menace, pince, mord ou même attaque un individu.
Un chien qui grogne prévient, mais certaines agressions deviennent systématiques (ritualisées), le chien mord, ou attaque soudainement sans prévenir.
 


Les types d'agression

Attention !! Certains animaux sont dressés pour défendre un territoire et donc attaquer. Il faut donc être prudent sur les limites de l’agression. Dans ce cas là, l’agression est-elle normale ? De même, l’agressivité d’un chien dérangé dans son panier est-elle légitime ?

Voici les principales formes d’agression chez le chien :

  • L’agression prédatrice : C’est le cas des chiens dressés pour attaquer. Ils n’ont jamais été socialisés, ils n’ont jamais eu de contact avec les humains et les autres espèces (même les autres chiens) et donc ne les reconnaissent pas. Cette agression est aussi recherchée pour la chasse.
     
  • L’agression par peur : elle se produit quand le chien est grondé ou puni par ses maîtres ou lorsqu’il est approché ou touché par des inconnus et qu’il ne peut pas s’échapper. S’il en a la possibilité, il va fuir après la morsure. Il peut grogner, aboyer avant le passage à l’acte.
  • L’agression territoriale : le chien défend son territoire. Ce phénomène se produit lorsque le chien se considère comme le dominant dans la famille.
     
  • L’agression hiérarchique : les menaces et les morsures sont orientées vers les membres de la famille mais le chien peut être amical envers les étrangers. Cette agressivité est aussi liée au statut hiérarchique dans la famille.
     
  • L’agression par irritation (très fréquente) : si le chien est frustré, il attaque. Cela arrive lorsque le chien a mal, est anxieux, est hypersensible…

 

Les causes des agressions

Des troubles du comportement peuvent expliquer les agressions et il est important de les prendre en charge rapidement avec l'aide d'un vétérinaire comportementaliste :

  • une sociopathie ou trouble de la hiérarchie explique la plupart des agressions hiérarchiques et/ou territoriales
  • une phobie peut expliquer une agression par peur : par exemple la phobie de certains bruits comme la phobie du bruit du tonnerre peut rendre un chien agressif pendant les orages
  • un syndrome de privation (résultant d'une hypostimulation du chiot pendant les 2-3 premiers mois : exemple des chiots élevés dans de très mauvaises conditions) peut également expliquer une agression par peur (phobie sociale, etc...) ou une agression prédatrice


A savoir : La période de socialisation du chien se situe entre 2 et 3 mois, il est alors nécessaire de permettre au chiot de faire le plus de découvertes possibles (foule, enfants, bruits, autres espèces…). Tout ce que le chiot rencontrera à cette période sera considéré comme normal pour lui, à condition d’entretenir cette socialisation. Toutefois, il est possible pour un chien d’être socialisé en prenant certaines précautions : il faut habituer le chien très progressivement en le récompensant dès qu’il améliore son comportement. Votre vétérinaire pourrait vous prescrire un traitement permettant que votre chien adulte soit socialisé plus facilement.
La socialisation permet de limiter les agressions prédatrices et par peur. Alors, promenez votre chien dans divers endroits, faîtes-lui rencontrer des gens et des chiens dès son plus jeune âge.

Attention : Lorsque vous achetez un chiot, choisissez votre élevage !
Il faut faire attention à ce que les chiots n’aient pas été séparés trop tôt de leur mère et de leur fratrie. N’adoptez jamais un chiot de moins de 8 à 10 semaines. Demandez toujours si les petits sont encore avec leur mère ou non, à voir les parents, la mère surtout.
Certains chiots peuvent présenter un syndrome de privation car l’élevage était à la campagne, au calme et ils n’ont jamais connu la ville avec ses bruits, sa circulation… Ils ne sont pas socialisés à la ville.
Parfois les éleveurs habituent les chiots aux bruits, aux voitures, aux chats, aux enfants… la socialisation n’a plus qu’à être maintenue.
 

Conseils d'ordre général

Dans la rue, lorsque vous croisez un chien inconnu : Tous les chiens ne sont pas dangereux, mais il suffit de respecter quelques règles :

  • Ne caressez pas un chien inconnu, il peut être agressif par prédation ou par peur.
  • Ignorez le chien au maximum ! S’il est bien socialisé, il ne devrait pas se sentir agressé et réagir.
  • Ne regardez jamais un chien dans les yeux, c’est un signe de défi. Regardez-le sur la croupe !

Source




 

Partager surIcone partage sur Facebook

 


Date de création : 15/09/2013 @ 20:57
Dernière modification : 15/09/2013 @ 20:59
Catégorie : §Articles - Articles
Page lue 1687 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !